Pierre Pénisson

Composition, Arrangement, Théorie

Étude chronologique du langage musical européen

Ce cours est une introduction à l’étude de la musique européenne. Il s’agit d’observer comment les notions musicales en matière de langage harmonique, mélodique, en matière de rythme, de style, de forme se sont progressivement développées, comment elles s’articulent ou se contredisent entre elles, comment d’une période à une autre les compositeurs et les théoriciens de la musique reprennent des notions en les comprenant plus ou moins bien et en les transformant plus ou moins consciemment à leur propre bénéfice.

Ce n’est ni un cours d’histoire de la musique ni un cours d’analyse, mais plutôt une rapide épistémologie du langage musical européen, basée sur le répertoire et les théories, qui permet d’entrevoir la variété au sein de la continuité et la permanence à travers les ruptures.

Le fait de proposer cette étude sous une forme chronologique signifie que les notions techniques et stylistiques seront abordées au sein de la période qui les a vues naître et qui les a rendues nécessaires. L’objectif est ainsi de lier des musiques à leur contexte théorique, artistique et social et donner une profondeur à des notions techniques qui en réalité sont toujours empreintes d’une nécessité à un moment donné de l’histoire. Vous trouverez dans ce livre tous les concepts de l’écriture musicale qui permettent de mieux entendre, comprendre et analyser les pièces du répertoire.

I. Les origines de la musique occidentale

II. Le plain chant

III. La Renaissance, apogée de la polyphonie

IV. Le Baroque, envolée de la musique instrumentale

V. Le Classicisme, révolution sociale et artistique

VI. Le Romantisme, formalisme tonal et exploration de nouvelles voies d’expression

VII. Le Post-Romantisme, fin de l’hégémonie du Ve degré

La sixte augmentée

À travers quelques exemples pris dans le répertoire musical européen et américain, ce cours propose une vision de l'emploi de cet accord d'emprunt à la dominante altéré. Les traités sont appelés pour comprendre la vision que pouvaient en avoir les compositeurs qui l'ont utilisé.